Inconnu sur le marché du Québec il y a 10 ans, David Bourdaire y est devenu, aujourd’hui, incontournable dans la restauration fine de la province. Les meilleures tables signées de Montréal et de la capitale le mentionnent sur leur carte des vins, et les tables plus modestes, toutefois allumées, font aujourd’hui confiance à ce grand gaillard du Massif de Saint-Thierry et à ses vins.  

Pourquoi ?

Parce qu’il leur rend visite au moins une fois par année !

Certes, la Covid a freiné les voyages et dieu sait qu’elle fait mal aux vignerons habitués à traverser les océans pour conquérir notre exigeant marché. Heureusement, je sais qu’une fois cette pandémie enrayée, nous reverrons dans notre belle province, les plus fidèles d’entre eux grâce à leurs agents mus en « G.O ».

Et quelque chose me dit que David Bourdaire, sera parmi les premiers à sillonner de nouveau nos routes…

À la SAQ, sa cuvée 100% Pinot Meunier Brut à 50 $ est déjà bien établie, je la présente ICI .

Voici par contre, l’une de ses grandes soeurs, la cuvée Réserve, plus aboutie, dirais-je…

Expressive et particulièrement axée, au premier nez, vers des arômes de fruits secs mélangés (amandes, noisettes, noix de cajou), elle se fait plus pâtissière encore à l’aération (galette des rois à la frangipane, beurre frais) avec une touche originale de cassis.

L’attaque en bouche percute grâce à une pointe citronnée, voire d’un aspect acidulé qu’on perçoit dans les ananas frais… Pourtant rien d’exotique dans le canevas de ce vin, on est bien en Champagne : la vinosité est blonde et l’enveloppe est saline.

La structure est solide, la finale est affirmée, on est en présence des deux pinots judicieusement assemblés qu’on décèle sur des accents de griottes, le chardonnay apportant la finesse aromatique des poires.

C’est un champagne de repas, à la fois imposant et sobre, aromatique et typé qu’une volaille cuite au four avec des légumes d’hiver (racine) accompagnera à merveille. Côté poisson, on osera le thon en darne grillée relevée d’une compote de tomates épicées. Et si vous tenez au dessert au champagne, visez la classique tarte aux pommes sans exagérer sur la cannelle…

En IP au Québec à 65 $ auprès de l’agence Bacchus 76 au Québec.

Leave A Comment

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici