8 avril 2020 par Monsieur Bulles
antidote 2018 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
8 avril 2020 

Les cheveux longs seront à la mode cet été
Quoiqu'en s'amusant au coiffeur improvisé
Il y aura la boule à zéro du confiné ! 

Bernie cède la place à Joe.
La gauche démocrate prend l'eau. 

Si le crachat devient un crime poursuivi en justice 
Nos gamins dans les écoles pourraient être des récidivistes... 

Finalement, quand on est Québécois, on se console 
La province n'est pas tombée dans le piège de l'alcool.

De la covid, j'aurais aimé vous présenter la thériaque. 
Des angoisses de la période, voici au moins un antidote. 
Une originalité de la Loire, pas un Malbec du Lot. 
Le juste fruité qu'il faut, pourquoi pas pour l'agneau de Pâques...
Antidote 2018 / Malbec / 12 $ / Code 13998172 / représenté par Mark Anthony au Québec

Haut de page

7 avril 2020 par Monsieur Bulles
clément Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
7 avril 2020

Comme un enfant TDAHaché, Il est fâché 
La faute à l'Organisation Mondiale de la Santé 
Donald a perdu le mode d'emploi de son pays 
L'avait-il seulement lu, l'avait-il seulement appris ? 
Dans la cour d'école, il accuse son copain bridé 
Celui qui a une plus grosse maison. 
Dans la cour d'école, il y a les autres écoliers, 
Ceux qui cherchent aussi un plan, des pions. 
Ils aimeraient tous jouer aux supers héros. 
Porter un masque, entrer dans l'histoire, trouver les mots. 
Mais leurs deux copains n'aiment pas la récréation 
Au jeu de la terre, ils préfèrent celui du pognon. 
Le professeur OMS les a pourtant prévenus. 
Au jeu de la nature, tout le monde l'aura dans le...  

Au Québec, le mot à la mode depuis 2 semaines, c'est sommet. 
On doit l'atteindre parce qu'après, paraît qu'on respire avec le nez.  
Curieusement, j'ai toujours vu l'homme viser de nouveaux sommets. 
J'espère que Legault et sa bande ont prévus d'éventuels harnais.
 
Ce soir, je m'envole 
Direction Martinique 
Rhum agricole ! 
Ce soir, on se détend 
Souvenir exotique 
XO par Clément !
Cuvée Spéciale XO par Clément / Rhum de Martinique / non disponible au Québec

Haut de page

6 avril 2020 par Monsieur Bulles
crémant du jura grand Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
6 avril 2020

Est-ce le soleil printanier sur Montréal ?
Le lait qui fait crépiter les céréales ?
Derrière les masques : des sourires de carnaval ! 

D'où vient cette soudaine effervescence ?
Donald renoncerait-il à sa présidence ? 
Non. Juste la prestation canadienne d'urgence. 

Allez, on ne s'endort pas sur la morosité 
Un mois est passé, un autre est à endurer. 
On peut se prononcer sans se mouiller : 
ça ira jusqu'au premier jour de l'été ! 

On respire avec le ventre, on ouvre ses chakras. 
On ne s'abrutit pas devant les écrans plats. 
Par jour, à ton âge, tu dois faire au moins 7000 pas. 
Si l'on m'avait dit que je parlerai de yoga ! 

Bon ben, vous êtes gentils, j'ai du boulot qui m'attend ! 
Je dois tester et commenter ce nouveau crémant. 
Oui, je sais, vous souriez, j'entends vos ricanements. 
Du monde, j'ai le plus beau métier et le fais soigneusement !


Commentaire du Crémant du Jura Prestige du Domaine Grand (Blanc de Blancs) :

Blond, c'est la sensation que j'ai eue dès la première gorgée de ces bulles jurassiennes, tant dans la couleur, les arômes humés et dégustés, et le comportement. 
Et je pense que dégustée à l'aveugle (ou à l'anonyme comme on dit maintenant), j'aurais positionné cette cuvée dans la Marne.
Je n'aime pas comparer les champagnes avec les autres vins effervescents dans le monde, car cela n'apporte pas de crédit à ces derniers et à leurs appellations. 
Toutefois ici, grâce au chardonnay qui compose cette cuvée et sans doute, grâce au temps d'élevage sur lattes, ce crémant a l'onctuosité et la vivacité attendues des mousseux plus que réussis, tout simplement étonnants !
Blond comme les noisettes, blond comme une baguette fraîche et croustillante, blond comme une pomme jaune, blond comme le beurre breton (forcément) et blond comme les céréales du matin !

Bref, pour 30 $, achetez une caisse, car une fois cet ostie'd'virus disparu, espérons-le cet été, vous voudrez fêter ça avec le voisinage, les amis et la famille. 

Et ce crémant du Jura y participera !!
 
100% chardonnay / 28,45 $ en SAQ / Code 13408734 / Représenté au Québec par l'agence BMT

Haut de page

5 avril 2020 par Monsieur Bulles
pol roger réserve Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
4 avril 2020 

Donald met Jared aux commandes
Espérons un jour une contremande 

Dynastie Kennedy 
Quand famille rime avec tragédie 

Apéro 2.0
Pas de bulles, plutôt gin to 
Sur l'écran, les amis rigolent 
Sur la table, les chips dégringolent 
Bon alors, on fait quoi cet été ? 
Si tu veux mon avis, c'est raté. 
Mais non, faut avoir confiance 
Seulement réduire les dépenses 
De toute façon, il n'y a plus de boulot 
Seulement la prestation Trudeau 
C'est les banques qu'on doit convaincre 
Tu les vois toi, leurs contraintes ? 
Les efforts viennent de tout le monde, sauf d'elles. 
Leurs coffres débordent et nulle part, aucune plainte 
C'est à elles maintenant. Faut qu'elles trinquent. 
En parlant d'ça, vous buvez quoi ce soir ? 
Comme hier, il reste un fond de Clos Beauregard 
Bon alors, on se reconnecte demain ? 
J'sais pas, on s'appelle. Dormez bien.   

5 avril 2020  

Elizabeth II s'adresse aujourd'hui aux Britanniques 
C'est la quatrième fois qu'elle émerge de sa vie royale 
Près de 70 ans de règne et quatre prises de parole en public 
Côté confinement, sa connaissance est colossale ! 

On en a désormais jusqu'au 4 mai 
À mon avis, plutôt jusqu'en juillet 
Ce soir, c'est pas ravioli, c'est poulet 
On s'offre une bouteille de Pol Roger !

Et si vous voulez en savoir plus sur Pol Roger, cliquez  ici !
Champagne Pol Roger / 63,50 $ / Code SAQ 51953

Haut de page

4 avril 2020 par Monsieur Bulles
Esprit Couture La plus ancienne coopérative manipulante de Champagne, créée en 1921 à Aÿ, dispose de 750 hectares en approvisionnement grâce à 700 adhérents répartis dans toute la Champagne. Esprit Couture est une cuvée de prestige non millésimé (base 2006) élaborée par Sébastien Walasiak, chef de cave de la marque, qui sélectionne les meilleurs crus pour ce vin qui reste au moins 7 ans en cave avant commercialisation.

 
Description du vin :

Bouche gourmande et raffinée, notes d'anis et de brioche grillée comme celles déjà perçues au nez, un champagne qui se fait plus charnel que tendu semble avoir passé un premier cap d'évolution, son enveloppe encore axée sur les agrumes apporte toutefois la fraîcheur, voire une certaine minéralité de jeunesse. 
C'est un magnifique champagne, un grand vin blanc élaboré comme de la haute-couture qui accompagnera facilement un plat de volaille en sauce blanche ou un poisson à chair grasse.
Autour de 130 euros en Europe / 99,50 en SAQ / Code 13452989

Haut de page

3 avril 2020 par Monsieur Bulles
riunite moscato Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
2 avril 2020

La moitié de l'humanité amenée à se confiner, 
lisait-on ce matin. 
Et l'autre moitié, c'est qui, c'est où, elle fait son marché ? 
Elle suit son instinct ? 

À moins de vouloir par une balle ta perte 
Les mesures tu respecteras aux Philippines 
C'est ainsi que l'entend Rodrigo Duterte 
Les charmes de Manille, tu meurs ou tu te confines. 

Deux millions d'armes à feu vendues aux États-Unis au mois de mars 
C'est vrai qu'un 357 magnum face à un virus, c'est très efficace ! 

Pendant ce temps-là, en Corée du Nord 
Pas de corona, on signale aucun mort. 
Les prochaines vacances en gang 
On les prend à Pyongyang 

3 avril 2020 

Gros coup de déprime ce matin 
Les proches trop proches, envie de rien 
Mal dormi, migraine, mal au dos, 
Même les oiseaux dehors chantent faux 

Gros élan de solidarité du côté de Washington 
Interdiction d'envoi de masques au Canada. Ça vous étonne ?  

Ain't no sunshine 
Y'a des jours comme ça 
Bill Withers s'en va 
Sparkling wine ? 
En hommage ici-bas 
Moscato from Italia 
Besoin de sucre ce soir 
D'humer les fleurs, les poires 
De goûter des abricots 
Un verre de Riunite 
18$ les 75 cl 
6 degrés d'alcool
Pas vraiment la picole
On les finit et dodo...
Riunite / 17,95 $ en SAQ / Code 14207627 / Représenté par l'agence P. Dandurand au Québec

Haut de page

1 avril 2020 par Monsieur Bulles
prosecco DOC 2009/2019 anniversaire Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
31 mars 2020 / 1 avril 2020  

Allez, tous ensemble, on chante ! 
Sur cet air écrit par la Pompadour (Nous n'irons plus au bois), 
En cette période, certes alarmante 
C'est l'humour qui cimente.  
Tous en coeur ! 

Nous n'irons plus au parc
Tu t'es trop approché 
Il fallait prendre tes marques 
Ne pas postillonner 

Refrain : 
Rentrez dans vos foyers 
Restez donc confinés 
Mangez, buvez
Et surtout désinfectez 

Écoutez les points de presse 
Écoutons Horracio 
Tous les jours, c'est la messe 
Celle de Monsieur Legault 

Refrain : 
Rentrez dans vos foyers 
Restez donc confinés 
Mangez, buvez 
Et surtout désinfectez 

C'est le premier avril 
Ça fait déjà 3 semaines 
On trouve ça difficile 
Cette foutue quarantaine 

Refrain 

Aujourd'hui, c'est sardine 
On se contente d'un rien 
Y'avait plus de farine 
On n'a pas fait de pain 

Refrain  

Hier soir à la télé 
Y'avait encore Donald 
Je plains les new-yorkais 
Je préfère Montréal 

Refrain 

La planète est malade 
Maint'nant tout le monde le sait 
Lâcherez-vous vos ipads 
Une fois la terre sauvée ? 

Refrain 

Quelque chose d'invisible 
Est plus fort qu'un missile 
Coran, torah ou bible 
Tout ça, c'est bien futile 

Refrain 

C'est le premier avril  
Méfiez-vous des poissons 
Y'a beaucoup d'imbéciles 
Twitter est leur harpon 

Refrain 

Gardons tous le sourire 
La pandémie passera 
Ce sera un souv'nir 
On s'en reparlera 

Refrain 

Ce soir, y'aura du vin 
Des bulles de Prosecco 
Je vous dis à demain 
Et vive les apéros.
etiquette prosecco anniversaire

Haut de page

31 mars 2020 par Monsieur Bulles
contratto 2009 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
29 mars 2020  

Le hockey vous manquait ? 
On a trouvé la solution 
Grâce à Bauer sur votre front ! 
Un casque sur le nez,
Tout va bien aller. 

Kim Jong-Un observe ses missiles. 
Trump observe ses audiences. 
Dans le dictionnaire des imbéciles. 
On a le choix des références.

En Hongrie, pendant ce temps,
Viktor Orban, discrètement 
S'attribue tous les bans 
Profitant du chaos ambiant 

30 mars 2020 

La presse classique joue les tabloïds
Mais où vont dormir Meghan et Harry ? 
Pas possible, Charles lutte contre la Covid ! 
Même en déroute, le peuple a besoin de fantaisie.  

On boit quoi ce soir ?
Rien. J'ai plus soif. Niet 
On ne boit pas ce soir.
J'vous mets à la diète. 
Ça va pas ? T'as pas le moral ? 
C'est parce qu'il pleut sur Montréal ? 
Je ne sais pas, c'est ce défilé d'infos, 
Chaque jour, c'est le même topo, 
On se sent futile, on compte les morts.
Je compare, tu rumines, elle prie, 
il voudrait aider, on se sent fort, 
Nous doutons, vous luttez, ils rient. 
Bon d'accord, mais on boit quoi ce soir ? 
Tu sais, le chardonnay et pinot noir,
Celui que t'as rapporté du Piémont. 
Allez voyons, fais sauter le bouchon? 
Dis-nous plutôt ce qu'on boit Monsieur Bulles. 
T'as raison, restez effervescent, c'est ma devise. 
On est là, contraint à coincer la bulle... 
Oublions un instant nos angoisses, cette crise.
Autant ouvrir ce metodo classico 
Élaboré par Contratto. 
C'est un 2009, mature, miel et abricot. 
Comme ils disent en un mot, perfecto !
La maison Contratto est représentée par l'agence Élixirs au Québec

Haut de page

30 mars 2020 par Monsieur Bulles
William Deutz et Amour de Deutz Deutz fait partie de ces maisons de champagne aussi discrètes que somptueuses, tant par l'image que par les étiquettes créées. C'est le joyau caché au coeur de l'écrin d'Aÿ. Certes, elle est passée de 500 000 à 2,2 millions de bouteilles commercialisées en vingt ans; pourtant, sa personnalité est restée la même: élégante, sobre, distinguée. La grande classe, quoi... Ne la cherchez pas en boîte de nuit ou sur une plage "tabloïdée", ne l'envisagez pas séduire les plate-formes électroniques ou les réseaux sociaux, Deutz charme parce qu'elle s'écrit encore sur le papier, parce qu'elle est à sa place dans les salons au parquet qui craque, parce qu'elle connaît les bonnes manières, les vraies... Ce n'est pas une mondaine du 21è siècle, c'est une mondaine du 19è siècle : elle n'est pas bling bling Deutz, elle est éduquée. Comme ses cuvées.
Deutz en un coup d'oeil : 

42 hectares en propriété 
200 hectares en approvisionnement dont 80 % en Grand Cru et Premier Cru
2,2 millions de bouteilles commercialisées annuellement
Aucune futaille pour l'élaboration des vins
Jusqu'à 40 % de vin de réserve "jeune" (max 3 ans) pour les cuvées non millésimées.

Deutz Brut Classic Brut :

Une cuvée symbole de fraîcheur et d'onctuosité qui présente toujours une grande pureté de fruit. Une trentaine de crus composent ce vin équitablement partagé des 3 cépages classiques de la Champagne. Assez fine dans son effervescence, elle est axée sur des flaveurs d'agrumes, de raisins mûrs, puis de fruits jaunes, rafraîchis par des notes de fenouil et de tisane mentholée. Ce n'est pas un champagne puissant, toutefois il présente une vinosité élégante, légèrement briochée. Toujours fiable et exquis quand on aime les champagnes au caractère printanier.

Deutz Brut Classic Brut Rosé :

Rosé d'assemblage, pimpant et léger, ce champagne offre des notes de petites baies rouges acidulées (groseilles, canneberges). L'effervescence est maîtrisée, les bulles sont de calibre moyen, elles terminent rapidement leur course en bouche avant d'offrir un volume aérien, très digeste. C'est un vin peu corsé, plus athlétique que charnu, que je préconise à l'apéritif.

Deutz Blanc de Blancs 2011 Brut :

Après environ 5 minutes d'aération, ce vin se présente comme un Chablis Grand Cru jeune où les notes calcaires cachent d'abord celles de fruits blancs, légèrement confits, pour mieux les offrir ensuite en bouche. L'effervescence foisonne, à la fois légère et tapissante, c'est elle qui rappelle qu'on est en Champagne, tandis que les saveurs nous guident définitivement vers Beaune. Somptueux tout simplement.

Deutz Amour de Deutz 2007 Brut :

Nez particulièrement expressif qui rappelle le pain de mie grillé blond, le croissant frais, puis les épices indiennes après quelques minutes dans le verre. Les mêmes saveurs avec le même crescendo se laissent capter en bouche au sein d'une effervescence aérienne qui, finalement, apporte de l'équilibre à un ensemble plus beurré que tendu. 
Une très fine note de citron apparaît quand même en finale, elle nous rappelle le chardonnay de ce champagne qui semble avoir amorcé une première évolution. Superbe à consommer aujourd'hui, il devrait pouvoir se glisser sur les clayettes jusque 2022.

Deutz Amour de Deutz 2007 Rosé Brut :

Le deuxième millésime déclaré de cette cuvée - le premier était le 2006 - se montre aussi discret au nez que loquace en bouche. On devine des notes de pain grillé au nez, elles sont nettes et franches une fois le vin en bouche. 
Puis, l'acidité de petites baies rouges se laissent occulter par des parfums de pain d'épices; on plonge alors dans des saveurs moyen-orientales pour revenir, en finale, sur des parfums plus classiques, plus champenois où les pâtisseries avec du chocolat blanc se présentent. 
Ce champagne a le charme déroutant des grands rosés expressifs dans le bouquet et élégant dans le comportement.
Amour Rosé 2007
Cuvée Classic Brut disponible au Québec à 60,50 $ / toutes les autres cuvées mentionnées sont disponibles en fonction du marché de la SAQ.

Haut de page

29 mars 2020 par Monsieur Bulles
Lamothe de Haux 2005 Au jour le jour ou à la semaine, je tiens ce journal un peu spécial, d'une période particulière dans une époque qui va entrer dans l'histoire. Comme toutes les époques, certes. Sauf que la porte d'entrée de celle-ci est unique. La planète a connu des pandémies. Toutes rapportées avec des chiffres sans doute erronés. La pandémie actuelle est une pandémie 2.0. Vécue à la minute sur tous les écrans. Impressionnante, terrifiante et fascinante. Plus seulement commentée par les savants. Commentée par l'humanité entière. Commentée par un humain confiné dans son bureau. Con fini peut-être... Simplement pour vivre. Pour continuer de vivre.
27 mars 2020 :

Facetime et facebook se transforment en zinc et en table de jeux 
On se connecte avec les chips, le spritz, la bière ou le Prosecco  
On se donne rendez-vous tout à l'heure, à 18 h, pour l'apéro ? 
Nos écrans sont des fenêtres, on les ouvre et l'on passe aux aveux  

Trump préfère le jeu de l'autruche depuis décembre 
Il dresse un mur là où il faut des ponts,  
Et pour la quarantaine à NY, il dit non ! 
Donald perdra-t-il ses plumes en novembre ?   

Sidérant : Rome, le pape, tout seul sur la place, sans ses enfants. 
Touchant : Télé-Québec, le ministre, bien en place avec nos enfants.  

28 mars 2020  

Montréal donne le gîte à ses sans abris. 
Elle réquisitionne des habitations. 
C'est presque un oxymore de situation. 
Et dire qu'avoir un toit est à ce prix !  

Le litre d'essence en-dessous du dollar. 
Mais sur les routes du Québec aucun char.  
Avez-vous pensé à vos pneus d'été ? 
Des fois que la crise soit passée en juillet..  

Bon alors finalement, tu sors quoi ce soir pour le repas ? 
Un cava pour l'apéro, le Brut Nature de Caprasia. 
Et pour les chipolatas, un Côtes de Bordeaux. 
Le 2005 du Château Lamothe de Haux. 
Autour de 20 $ pour cette tenue et autant d'endurance, 
Le 2016 en SAQ est une aubaine pour la cave, faites-moi confiance !    _________________________________________________________


Cava - Caprasia  - Nature Brut disponible en IP auprès de l'agence Bénédictuscaprasia nature
Château Lamothe de Haux 2016 / 21,15 en SAQ / Code 967307 / Agence AOC & Cie

Haut de page

Page précédente
Recherche d'articles
Par mois
Articles sur les champagnes (224)
Articles sur les autres bulles (300)
Les dégustations horizontales (3)
Les dégustations verticales (1)
© 2020 monsieurbulles.com, Guénaël Revel poc communications Annoncez sur MonsieurBulles.com