Le Vignoble du Ruisseau – à la fois vignoble, cidrerie et érablière – caché au milieu d’un boisé à Dunham, au Québec, n’a pas 15 ans. Et pourtant, il a fait parler avantageusement de ses vins dès les premières commercialisations.

Ses bulles ont grimpé, millésime après millésime, l’échelle de l’excellence pour entrer assurément, aujourd’hui, dans le Top 10 national de la catégorie, et sans doute dans le Top 3 provincial !

 

 

Le vignoble du Ruisseau – Bulles Blanc de Blancs – Signature – 24 mois – 38 $ (disponible seulement au vignoble) :

Je sais, le tarif de vente de ce mousseux peut être un frein, puisqu’on est poussé à vouloir le comparer aux cava, crémant, trento ou franciacorta de ce monde, voire à des champagnes qui affichent le même coût, et de se dire que leur reconnaissance internationale, offriront davantage l’assurance du plaisir…

Et bien non !

Je vous affirme que ce mousseux du Québec qui ne jouit pas des décennies d’histoire des appellations mentionnées, vaut son prix et concurrencerait même, en qualité, ces dernières.

Et en si peu de temps d’existence, c’est une prouesse !

Particulièrement expressif au nez : le humer, c’est comme entrer dans une pâtisserie. Les arômes vont de la crème pâtissière à la frangipane, en passant par les inévitables brioches, tout en offrant des accents citronnés à l’aération, qu’on retrouve dès l’attaque en bouche.

La fraîcheur se conjugue donc à l’expression du temps qui a construit le vin en cave, ce qui est la qualité première de bulles issues de seconde fermentation.

Les 24 mois sur lattes affichés sur l’étiquette ont sans aucun doute permis ce bouquet et cette vinosité, ainsi que le comportement suave de l’effervescence.

Bref, c’est un chardonnay qui offre énormément de plaisir, avec ce petit plus pétillant et festif grâce à des bulles particulièrement soignées.

Leave A Comment

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici