Vigneronne depuis Louis XV, la famille Maillart a, comme la majorité des récoltants champenois, distribué son raisin aux grandes maisons pendant des décennies avant d’élaborer elle-même ses vins. En 2003, Nicolas Maillart, représentant la neuvième génération a décidé de se lancer seul dans l’aventure de la production et du négoce (16 ha) en investissant dans une nouvelle cuverie, de nouveaux outils d’élaboration et une nouvelle façon de conduire la vigne. Quinze ans plus tard, il fait partie de cette relève dont on parle de plus en plus en Champagne.

Commentaire de la cuvée
Platine Brut de N. Maillart :
     

Subtilement
anisé au premier nez, ce champagne se révèle davantage sur les fruits jaunes une fois en
bouche et c’est surtout l’énergie qui s’y dégage qui séduit, même si
l’effervescence reste caressante et onctueuse. 
La maturité du fruit est
expressive, les arômes sont subtilement boulangers, la vinosité est gourmande sans être lourde, le pinot noir domine l’assemblage par son bouquet et la structure qu’il anime; 
bref, c’est un bon champagne, accessible et impeccable pour un apéritif avec canapés variés. 
Avis aux amateurs, la quantité est très limitée au Québec.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici