Alors que l’excellent millésime 2008 de la plupart des maisons est en vente depuis 2 ans, on voit le 2009 sortir progressivement et comme toujours avec les années en 9 depuis 50 ans en Champagne, on déguste des vins plein et mature dès leur commercialisation. C’est en s’associant à 28 confrères récoltants en 1947 qu’Henri Blin enregistre la coopérative qui porte son nom. Bénéficiant alors d’une quinzaine d’hectares, ceux-ci vont grossir avec le temps pour atteindre aujourd’hui 110 hectares que se partage une centaine d’adhérents qui mettent en avant le pinot meunier, majoritaire dans les cuvées de la marque.

Commentaire de la cuvée Vintage 2009 Brut de H. Blin :

Vraiment expressif au nez – comme plupart des 2009 déjà commercialisés – et particulièrement pâtissier, on perçoit des notes de crème aux oeufs, de kouglof, puis de réglisse à l’aération. L’effet beurré perdure en bouche, ce sont alors des arômes de pâte sablée qui s’accrochent aux papilles grâce aux perles de la texture crémeuse. 
Quelques amers tutoient l’acidité de jeunesse qui pointe encore en finale, ce champagne plus mature rapidement que le millésime qui a précédé, est délicieux à boire aujourd’hui et les patients qui ont un cellier, pourront aussi l’y glisser jusque 2024.
Je préconise aux impatients de l’accompagner avec un homard – qui arrive bientôt sur le marché – au beurre blanc aromatisé de sel de truffe (léger sur la truffe)…

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici