Une maison familiale établie depuis 1890, aujourd’hui administrée par Laurent Champs, descendant de Désiré Vilmart qui vendait alors son raisin issu de deux hectares au négoce. Le domaine s’est agrandi, le chardonnay et les pinots ont pris la place des cépages d’autrefois sur une surface qui atteint à présent 11 hectares. Avec des vins vinifiés sous bois qui n’ont pas fait de fermentation malolactique, les cuvées Vilmart se montrent toujours pures et très endurantes, à point nourries par la futaille. Aussi discret qu’efficace, Vilmart est un champagne de connaisseur.

Commentaire de la cuvée Grande Réserve Brut de Vilmart & Cie :

Le premier nez est à la fois intense et curieux, car plutôt tertiaire, il rappelle le moût de café frais. Puis, à l’aération, on perçoit des notes davantage primaires de citron et de brise marine. 

L’attaque est vive, orientée vers les agrumes, l’effervescence est aussi fine qu’abondante; le dosage est réussi, il transporte des notes beurrées, voire briochées si on prend le temps de laisser son verre reposer quelques minutes. 

C’est un excellent champagne à l’énergie à la fois intense et profonde qui gagne à être attendu deux à trois années après son achat, afin qu’il s’accomplisse. 
Impatient ou sans cellier ? Essayer-le avec quelques dés de jeune cheddar en apéritif ou sur un fromage de type Brie peu crayeux.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici