Oui, le champagne est un grand vin de garde ! Il faut toutefois savoir comment il évolue et ce que le consommateur peut apprécier de lui… Alors comment savoir distinguer les saveurs du temps qui passe dans le Champagne ?

  


Dans l’univers des vins effervescents et en particulier dans
celui du champagne, on parle de Blanc de Blancs lorsque le vin ne comporte que
du chardonnay (et/ou de l’arbane et/ou du pinot blanc) et de Blanc de Noirs lorsque le vin ne comporte que du pinot noir
et/ou du pinot meunier et/ou du petit meslier. 
 
Si ces 2 catégories offrent deux palettes aromatiques
et gustatives différentes, elles évoluent chacune de leur côté avec le temps
qui passe et ce sont ces étapes que je vous présente ici, pour mieux apprécier
la richesse du champagne. 
 
Sachant qu’en général, les bons champagnes non millésimés sont
commercialisés 3 ou 4 ans après la récolte du vin de base, les fourchettes de durée mentionnées
en tiennent compte.

  

Blanc de Blancs : moins de 4 années
après achat

  
La robe sera de couleur ivoire à
jaune très pâle aux reflets verts, le nez sera axé vers les fleurs blanches ou
roses, les fruits blancs et jaunes acidulés et les notes herbacées. En bouche,
l’acidité, la nervosité et la fraîcheur qui rappellent souvent le sel
(minéralité) seront nettes et expressives. L’effervescence sera fougueuse ou
aérienne.

  

Blanc de Blancs : 4 ans à 8 ans après
achat

  
La robe présentera une couleur jaune
or pâle, plus soutenu si le vin a connu un séjour en fût. Le nez sera axé sur
les fruits blancs et jaunes très mûrs, quelques notes de fruits séchés se
laissant facilement capter, un caractère qui rappelle le beurre frais et les
pâtisseries feuilletées sera également perceptible. En bouche, l’acidité sera
moins tranchante, toutefois décelable en finale de dégustation, le caractère de
l’effervescence se fera plus charnel.

  

Blanc de Blancs : au-delà de 8 ans
après son achat.

  
La robe présentera une couleur dorée
aux reflets qui rappellent les nuances du bronze.  Le nez se montrera cuit
ou grillé avec toutes les nuances également, en fonction de la nature de
l’arôme perçu: pain, fruits, graines, noyau, pâtisseries, champignons, etc…
En bouche, la texture sera ronde et enveloppante, elle pourra toujours être
marquée par une fine acidité quand le vin sera de grande qualité.

Blanc de Noirs : moins de 4 années
après son achat

  
La robe sera de couleur chair à jaune
pâle aux reflets blonds, le nez sera axé vers l’anis, le fenouil, les feuilles
d’arbustes, les baies rouges et les fleurs blanches. En bouche, l’acidité sera
enrobée par la rondeur du vin. Les flaveurs pourront rappeler le thé aux fruits
rouges, les agrumes confits, voire la réglisse. L’ensemble sera plus consistant
que tendu, la texture sera accrocheuse.

  

Blanc de Noirs : 4 ans à 8 ans après
achat.  

  
Comme pour un Blanc de Blancs, la
robe présentera une couleur jaune or pâle, plus soutenu si le vin a connu un
séjour en fût. Le nez sera axé sur les fruits jaunes très mûrs, les petites
baies rouges et les fruits secs tels que les amandes, les noisettes, voire les
pistaches, ainsi que les céréales sucrées ou grillées. Si un caractère
pâtissier se laisse saisir, il rappellera les tartes à la crème pâtissière et
aux fruits blancs et les feuilletés peu beurrés. En bouche, les arômes seront
légèrement toastés – plus blonds que bruns – ou cuits, la texture sera satinée
et présentera une fine acidité dans son enveloppe.

  

Blanc de Noirs : au-delà de 8 ans
après son achat.

  
La robe présentera une couleur dorée ou
ambrée aux reflets qui rappellent les nuances du vermeil.  Le nez se
montrera expressif, plus grillé que toasté, voire puissant et rappelant les
eaux-de-vie. Les arômes seront légers ou marqués, souvent axés sur les fruits
en compote, le miel, le sirop d’érable, les notes de  sous-bois, les feuilles mortes mouillées, les champignons,
la torréfaction de grain. En bouche, la texture sera ronde et enveloppante,
l’impression de plénitude et de gourmandise sera nettes et longues.   

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici