Ce n’est pas qu’il était temps, non; mais c’est vrai qu’un petit coup de peigne fait toujours du bien. L’artiste de la famille s’est mis au travail, Charline Drappier a tout dessiné; la silhouette, la calligraphie, les couleurs, tout est chouette, tout est réussi et ça tombe bien parce qu’en Champagne, le "packaging", c’est crucial ! Mais c’est quand même le vin le plus important…

Et c’est en décembre prochain que cette nouvelle bouteille du Carte d’Or de Drappier sera proposée sur les tablettes commerciales…

Inspirée des flacons anciens en verre sombre qui filtre la lumière et dont le col plus fin réduit les risques d’oxydation, cette bouteille aux courbes élégantes a été moulée dans un verre partiellement recyclé. 

La nouvelle étiquette, imprimée sur un papier mat, reste fidèle à la couleur fétiche de la maison, le jaune (et oui, il n’y a pas qu’un seul jaune en Champagne si vous voyez ce que je veux dire), en se rapprochant de la texture et de la teinte du coing dont on retrouve de subtiles notes fruitées dans le Carte d’or. 

Avec le nouvel étui, scellé par un ruban de garantie, l’effet fonctionne…

Le vin ne bouge pas, il est issu de la première presse dans laquelle le Pinot Noir représente plus de 75%, le dosage est mince; du Drappier comme on l’aime !

Un commentaire de dégustation du Carte d’or Brut de Drappier ?

Costaud,
structuré, mûr, d’une pureté de fruits rouges exemplaire, ce vin est très
éclatant au nez et offre des sensations similaires en bouche. 
Chaleureux et
satiné, subtilement épicé dans les saveurs, ce champagne s’affirme dans sa chair vineuse, enveloppante
grâce à un dosage quelque peu sensible (sans doute autour de 9 gr), mais toujours équilibré grâce à la
fraîcheur finale. 
Une cuvée incroyablement abordable pour autant de qualité et
d’authenticité.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici