Créée en 1981 par Bruno Paillard, cette maison est résolument moderne, tant dans ses bâtiments et sa cuverie que dans le style de ses vins : audacieux, contemporain, perfectionniste. Depuis plus de 30 ans, Bruno Paillard travaille en famille sur plusieurs appellations de vins français, le champagne étant sa signature de prestige. Avec 32 hectares répartis en 87 parcelles de 16 Crus, son vignoble couvre la moitié de ses besoins. Il est complété par un approvisionnement de vignerons indépendants dans des contrats à long terme depuis l’année de sa fondation.

Champagne Bruno Paillard – Brut – Première Cuvée :

Immédiatement porté
sur les agrumes au nez (pamplemousses, mandarines), on perçoit à l’aération de
subtiles notes de fruits tropicaux, puis de pain grillé. C’est pourtant un vin
axé davantage sur les fruits et la fraîcheur que sur les pâtisseries et les
notes d’évolution, comme le confirment les flaveurs en bouche transportées
élégamment par une effervescence très pure et fine.
C’est un champagne d’un
équilibre toujours constant qui garantit le sourire à l’apéritif.  La mention de
dégorgement sur les contre-étiquettes permet au consommateur qui connaît son
palais de déguster ce champagne en fonction de l’évolution de ses arômes et de
sa texture. La cuvée dégustée a été dégorgée en septembre 2013. 

Une idée pour
les amateurs ? Une fois acheté et quel que soit son dégorgement, laissez
ce champagne au moins 7 années dans votre cellier avant de le consommer, vous
découvrirez alors un vin remarquable aux arômes d’oranges confites, de flancs
pâtissiers, de galette des rois, puis de café au lait ; des
caractéristiques de cuvée de prestige qui signent le travail remarquable de
l’entrée de gamme des champagnes B. Paillard.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici