C’est grâce à son père, Gustave-Julien Dopff qui, au début du XXème siècle, avait rapporté de l’exposition universelle de Paris en 1900, les principes de la méthode traditionnelle alors présentés sur un pavillon de l’évènement international, que Julien-Pierre allait devenir le pionnier du crémant en Alsace.

La maison Dopff est alors en Allemagne, elle se permet donc de commercialiser du champagne Dopff, du champagne Alsacien ! En 1918, la région rhénane redevient française, c’est donc du mousseux qu’elle doit véhiculer et Julien-Pierre Dopff devient le pélerin revendicateur de l’appellation Crémant. Pendant des décennies, il va travailler à l’amélioration de la seconde fermentation avec les cépages alsaciens, se formant notamment à Épernay. Il devra attendre 1975, année du décret officiel, pour voir sa région revendiquer officiellement l’appellation Crémant. 

Entre temps, Julien-Pierre Dopff aura créé le syndicat des
producteurs de crémant d’Alsace, puis collaboré à la création de la  Fédération nationale des
producteurs et élaborateurs de crémant au début des années 1980.

Maire de Riquewihr de 1965 à 1995, président honoraire de la maison Dopff, il s’est éteint à l’âge de 94 ans.  

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici