L’Automne dernier (2014), la direction commerciale de la maison Vertusienne représentée par Michel Brismontier et Pierre Bettinger était au Birks Café à Montréal pour présenter quelques cuvées de champagne avec une bonne nouvelle à la clef : elles seront toutes disponibles sur le marché Québécois en 2015. Certes, les quantités restent modestes, mais ne boudons pas le plaisir de découvrir les 9 vins de Carol Duval-Leroy.

Cuvée Design Paris – Brut – 69,50 $
À la fois élégant et généreux dans les arômes classiques de
gingembre, de biscuits, de pamplemousses et d’ananas, ce
champagne présente une effervescence abondante et de belle
tenue. La texture est satinée, la finale est courte, toutefois
parfumée et fraîche, on garde le souvenir d’une belle onctuosité
qui permet des apéritifs gourmands, voire une volaille en sauce. 
15/20 dans le Guide Revel 2014

Cuvée Premier Cru – Brut – 71 $
Encore méconnu sur le marché du Québec, ce Premier Cru développe des arômes de… raisins !! Oui, je sais, c’est logique et singulier, pourtant tellement net qu’on peine à y déceler des notes plus complexes et attendues d’agrumes, d’iode ou de pain grillé. La chair est oxygénée, les bulles au calibre moyen se détachent en bouche pour créer un ensemble léger, pimpant, nerveux. Ce caractère printanier sera idéal pour un apéritif entremêlant les toasts de crème de chèvre, les roulades de saumon fumé et pailles feuilletées au fromage.
15/20 selon le barème du Guide Revel 

Cuvée Rosé – Brut Prestige – 87,75 $
Expressif au premier nez, on y décèle des notes très nettes de
zestes d’oranges, puis de grain de café. Il se montre aussi démonstratif
en bouche, dès l’attaque, avec un fruité rouge très mûr
qui précède un caractère subtilement amer. C’est un rosé qui a
de la mâche, qui a du goût, ce n’est pas un blanc coloré, mais
bien un vin à la vinosité marquée qui garde toutefois l’élégance
d’un champagne. Une très agréable surprise qui peut facilement
accompagner une volaille à table.
16/20 dans le Guide Revel 2014

Cuvée Demi-Sec – 67 $
Comme je l’ai signalé lors de l’évènement, ce Demi-sec propose un dosage plus élevé que les Demi-Sec d’autres marques et pourtant, il reste vif, voire tendu, à condition biensûr, de le déguster assez frais (autour de 9 degrès). Les arômes se font plus automnaux que sur les autres cuvées de la maison: céréales sucrées, compote de pomme, confiture de coings, biscuits à la cannelle. Un champagne qui passe assurément bien sur un foie gras ou sur une dessert fruité léger, voire même au chocolat… 
15/20 selon le barème du Guide Revel

Cuvée Blanc de Chardonnay 1999 – Brut – 85,50 $
Les amateurs de champagne au rancio développé seront comblés à condition de trouver les 33 bouteilles restantes sur le marché du Québec. Les arômes sont riches et multiples depuis ceux de muesli jusqu’à ceux de speculoos en passant par des notes de gâteau au citron. La chair est vineuse, l’enveloppe perlante réveille les papilles et s’étire vers des saveurs de moka après plusieurs minutes dans le verre. On pénètre le temps qui passe, ce vin n’a pourtant que 16 ans et pourrait sans doute atteindre la vingtaine, à condition d’être patient… Vous ne l’êtes pas ? Offrez-vous le sur des ris de veau grillés. 
17/20 selon le barème du Guide Revel

Cuvée Millésime 2004 – Brut – 85,50 $
Sans doute la cuvée la plus classique du lot, la plus prévisible face à son comportement et aux crescendo des parfums qu’elle délivre: mandarine, amande, acacia et riz au lait. Seul un long moment au repos dans le verre permet la quête de saveurs d’évolution comme le caramel blond ou le sirop d’érable. Le millésime fut unanimement consacré en Champagne, il confirme ici sa qualité par une trame minérale qui n’occulte pas l’harmonie et l’équilibre des saveurs. Un chardonnay réussi.
16/20 selon le barème du Guide Revel

Cuvée Authentis – Cumières 2001 – Brut – 105 $

Alors que le 2005 est en vente en Europe, il reste 5 flacons sur le marché du Québec (!) de ce millésime délicat en Champagne qui n’a pas été déclaré unanimement. Toutefois, sur ce village classé Premier Cru, le pinot noir sélectionné fut particulièrement mature permettant d’offrir un champagne à la fois dense, plein et aromatique. Il est aujourd’hui impeccable et prêt à être consommé à table sur un met de volaille en sauce. La vinosité se laisse capter à travers des notes de fruits secs, de zestes d’oranges et de torréfaction, les bulles sont des perles qui persistent en bouche jusqu’à la finale encore tendue, presque minérale, qui nous rappelle tout de même qu’on est en Champagne !! Un grand vin culinaire.
18/20 selon le barème du Guide Revel

Cuvée Clos des Bouveries 2005 – Brut – 134 $
Dégusté plusieurs fois depuis sa commercialisation, ce vin est déroutant, car il bouge en permanence: tantôt sur une minéralité citronnée qui signe à la fois le cru et le cépage (chardonnay), tantôt sur un caractère vineux et toasté qui signe la vinification et l’élevage. La texture restant stable, onctueuse et tapissante. La bouteille dégustée (février 2015) s’est montrée adolescente et nerveuse, davantage sur les agrumes confits que les accents grillés, développant toutefois un fin rancio d’évolution en finale de dégustation. À essayer aujourd’hui sur un filet de sole dont les gouttes de citron aspergées tutoieront la tension vinique. Il reste 42 bouteilles au Québec de ce champagne de collectionneur.
17/20 selon le barème du Guide Revel

Cuvée Femme de Champagne 2000 – Brut – 188,50 $
Un millésime délicat qui a donné de beaux chardonnays d’où
un assemblage pour cette cuvée qui leur a donné davantage la
priorité (95 % chardonnay et 5 % pinot noir) que sur les deux
millésimes précédents déclarés. Le premier nez de ce vin est toujours discret, élégant, encore minéral, il faut
aérer le vin pour y déceler alors un caractère pâtissier profond,
couronné de notes épicées. Le crescendo est net : abricots secs,
kouglof, baklava, tiramisu. L’effet aromatique charme dès l’attaque en bouche, il est conduit par une effervescence riche,
enveloppante qui transporte toutefois la fraîcheur locale dans une longue
finale. Un champagne aujourd’hui à point, à classer parmi les dix meilleures cuvées de prestige issues du millésime 2000.
19/20 dans le Guide Revel 2014

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici