Premier millésime déclaré en rosé pour cette cuvée de prestige de la célèbre maison axonaise, ce 2006 doit sa couleur à un vin rouge de pinot noir issu d’Aÿ et de Mareuil-sur-Aÿ, qui compose 8 % de l’assemblage pinot noir / chardonnay (55% / 45%).

Fidèle au style délicat qu’on perçoit dans chaque cuvée de la maison, ce champagne se présente avec un premier nez subtil de tarte aux fruits rouges acidulés (groseilles, airelles, fraises); l’aération confirmant les notes de crème pâtissière qu’on déposerait sur la pâte feuilletée et sous les fruits… 
On s’attend à autant de légèreté en bouche et pourtant, le charme agit à travers un caractère plus affirmé, plus puissant avec quelques notes de poivres en finale de dégustation. La texture est dense, enveloppante sans être accrocheuse grâce aux bulles menues qui tournoient dans les saveurs printanières.
Tout est soigné, précis, frais, c’est une cuvée de prestige "rosé" qui réclame un met aussi travaillé, aussi raffiné. En apéritif d’amoureux ou sur une entrée iodée actuellement et sûrement sur une volaille automnale d’ici quelques années…

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici