Une cuvée de prestige méconnue toujours très abordable.

Commentaire de la cuvée Lady 2004 – Brut – Champagne Paul Goerg

85 % chardonnay / 15 % pinot noir / 5000 à 10 000 bouteilles tirées selon les millésimes: la cuvée de prestige de la maison est issue de crus sélectionnés et d’un travail plus long en cave.

Nez discret, toutefois pâtissier (baklava, palmier) avec une touche de levure encore présente à l’aération. Attaque fraîche (vin sec), texture sphérique, accroche minérale, donc de belle signature locale. Le volume est crémeux quoiqu’encore jeune dans son comportement (un côté plus aérien que gourmand), la finale laisse passer des notes de biscuits au citron, cette touche d’agrumes signe l’adolescence du vin. 
Un champagne déjà très agréable à boire qui devrait toutefois s’imposer davantage vers 2018. Alors pour ce prix, laissez vous tenter pour quelques bouteilles à glisser en cave, elles épateront vos invités dans 4 ou 5 noëls sur le homard au beurre blanc, par exemple.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici