ou comment conserver au mieux l’effervescence du vin dans son verre

Un champagne ou un mousseux versé dans un verre penché conservera mieux ses bulles que dans un verre laissé à la verticale.

Selon le Pr Gérard Liger-Bélair du laboratoire d’oenologie et de chimie appliquée de l’Université de Reims: «Il y a en moyenne douze grammes de CO2 par litre de champagne. Lorsqu’on verse le champagne dans un verre vertical et dans un verre incliné, on trouve systématiquement un écart allant de 0,3 gramme à plus de 1,5 gramme entre les deux. 

C’est lorsqu’il est le plus froid – quatre degrés – que l’écart est le plus important. Il reste 9 g de CO2 par litre lorsque le verre reste droit, contre 10,4 g pour une flûte penchée.

Connaissant l’attrait des maisons de champagnes et de certaines marques de verres pour le marketing, je prévois que des verres "Tour de Pise" apparaîtront sur le marché sous peu!!

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici