De Castelnau, un Blanc de Blancs millésimé aujourd’hui à point

D’une belle élégance
au nez, les arômes sont nets et légers où tout apparaît blancs : meringue,
riz au lait, crème pâtissière et amandes douces. Le volume en bouche est
aérien, la texure est toutefois tapissante grâce aux bulles nouées qui
conduisent les parfums initialement perçus. Ce champagne est mature, il faut le
laisser s’aérer quelques minutes dans le verre afin d’apprécier son onctuosité
et sa longueur.    
Je le préconise davantage sur un plat de poisson gras à table que sur l’apéritif. 
À moins que ce dernier soit très gourmand !

À propos de la marque :

De Castelnau est un général qui s’est illustré durant la Première Guerre mondiale et qui, dit-on, aimait à dire: « qui s’y frotte, s’y pique ». 
Maison sparnacienne fondée en 1916, De Castelnau a connu son essor et ses heures de gloire dans les années 1930 avant de tomber dans l’oubli à cause de la Deuxième Guerre mondiale. 
En 2003, elle a été rachetée par la Coopérative Régionale des Vins de Champagne (CRVC), sise à Reims qui depuis, grâce à l’apport de vins des meilleurs crus issus de 905 hectares de 744 vignerons (144 crus), dynamise l’image et la qualité de la marque. 
Les étiquettes ont d’ailleurs été modifiées en 2011 en proposant une image sobre et stylisée.   

Pour s’en procurer au Québec, contactez M. Besner : sbesner@groupebesner.com

   

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici