Dégustation comparative des Proseccos sur le marché du Québec

Bisol – Crede 2011 – Prosecco di Conegliano Valdobbiadene – 18,90 $ – Italie


Dégustée en novembre 2012, cette cuvée est aussi florale que le millésime 2010 noté 16/20 dans le Guide Revel 2013. Les arômes d’amandes se font toutefois plus appuyés, ils sont nets, rehaussés de notes de poires et de pommes, des parfums classiques pour cette cuvée qui, quels que soient les millésimes donc, se présente dans une effervescence onctueuse, fine et soignée. Un excellent prosecco.
16/20 dans le Guide Revel 2013

Nino Franco – Prosecco di Valdobbiadene – 16,60 $ – Italie

Très fruité au nez (pommes, gomme à mâcher, bananes, sucre de canne), il est ferme à l’attaque en bouche, puis immédiate- ment onctueux grâce à une effervescence tendre et fine, mais vaporeuse et courte. Quelques notes d’amandes, typique du cépage prosecco, enrobent la structure dont l’ensemble est très mûr. Pour un goûter avec des biscuits au beurre.
15/20 dans le Guide Revel 2013

Santi Nello – Prosecco di Valdobbiadene – Botter – 16,20 $ – Italie

Discrète au nez comme en bouche, cette cuvée présente une mousse peu persistante. On perçoit des arômes citronnés et meringués qui s’évaporent en même temps que les bulles éclatent. C’est un vin facile, sans complexe, fait pour les apéritifs.
14/20 dans le Guide Revel 2013

Paparazzi 2011 – Prosecco – Podere Castorani – 22,50 $ – Italie

Toujours aussi fiable, « millesimato après millesimato », le cres- cendo des arômes est classique : citron, amande et zeste d’agrumes se laissent deviner de façon subtile. C’est un prosecco à l’effervescence maîtrisée, réussie, qui forme un volume plus léger en bouche qu’il y a quelques années, malgré un dosage sensible, c’est la catégorie qui le veut. Les Italiens en sont friands. À nous de le devenir !
15/20 dans le Guide Revel 2013

Zonin – Prosecco – Special Cuvée – 14,95 $ – Italie

Un vin qui a d’abord le mérite d’être abordable pour le plaisir simple, sans fioriture, qu?il apporte grâce à une effervescence perlante, veloutée, fugace et rafraîchissante, sans complexe. On décèle des flaveurs discrètes de tarte amandine sur laquelle une moitié de poire cuite est posée, l’attrait aromatique typique du cépage prosecco. C’est un vin polyvalent en matière d’harmonie gustative pour les apéritifs, plutôt de foule, ou pour le gâteau d’anniversaire fruité, à base de meringue.
14/20 dans le Guide Revel 2013

Carpene Malvolti – Prosecco di Conegliano – 14,65 $ – Italie

Floral, délicatement anisé, puis minéral, cet effervescent se présente avec la typicité locale. Les bulles sont fines, nerveuses et fugaces, elles développent des notes d’amandes, presque grillées en finale. C’est un mousseux simple et convivial, le parfait apéritif.
15/20 dans le Guide Revel 2013


Bortolomiol – Bandarossa 2011 – Prosecco di Vadobbiadene – Extra-dry – 19,30 $ – Italie

Nez discret toutefois très net de poires, de pommes et de bonbons qu’on retrouve en bouche dans une magnifique texture onctueuse. L’ensemble est généreux, l’effervescence est à la fois persistante et riche. C’est un mousseux réussi.
16/20 dans le Guide Revel 2013

Borgoluce – Valdobbiadene Prosecco Superiore DOCG – Brut – ItalieIP au Québec (SolyLeblanc.net) / 24 $ – Autour de 13 euros en Europe

Des flaveurs de bonbons acidulés très originales accompagnent celles, plus classiques, d’amandes et de poires. Le volume de l’effervescence est imposant en bouche, les bulles sont de calibre moyen, on y retrouve des notes d’agrumes et de mie de pain. C’est un vin plus plus rond que minéral au dosage appuyé pour la catégorie, toutefois équilibré dans le comportement. Très agréable à l’apéritif avec des canapés variés.
16/20 dans le Guide Revel 2013

Masottina – Prosecco – Prosecco di Conegliano Valdobbiadene Superiore 2010 – 23,15 $

Il est parmi les plus dispendieux du marché, mais il vaut le coup! Cette maison longtemps servie en IP au Québec est enfin sur les clayettes du monopole pour le plaisir des amateurs de bulles, ici très bien conduites et persistantes. Les arômes sont classiques pour un prosecco (pomme, amande, fruits blancs), il se dégage toutefois dans la structure une solidité, une tenue qu’on ne retrouve pas chez les autres. C’est un un excellent prosecco digne d’un apéritif aux canapés subtils.

Bartenura – Prosecco (casher) – Demi-sec – 19,80 – Italie 
Nez expressif, orienté vers des arômes de pommes sucrées et de fruits secs blancs qu’on retrouve à l’attaque et en bouche dans une onctueuse effervescence, toutefois fugace. Un mousseux trop simple pour le prix.


Suivez-moi sur Facebook

C’est ici