"Concentration et fraîcheur", l’essentiel du champagne selon Jean-Baptiste Lecaillon, chef de cave de la maison L. Roederer

Le style des vins de la maison Roederer a pendant de nombreuses années été  véhiculé à travers l’influence des vins de réserve, conservés dans d’immenses foudres, qui apportent onctuosité et parfums. Flatteur, mais plutôt réducteur selon moi, pour commenter ce style, je pense qu’on ne peut cantonner une marque à un seul paramètre des nombreuses étapes de l’élaboration du champagne.  Le passage au troisième millénaire pour cette maison est synonyme de l’adaptation à l’évolution des arts de la table et du souci de l’environnement: 15 % des parcelles en propriété de Roederer est aujourd’hui conduit en culture biodynamique et désormais, comme on peut l’entendre dans cette vidéo, absence partielle de la malo-lactique, acier inoxydable et futaille apporteront leur influence selon les caractéristiques du millésime. 

Une entrevue pointue sur le sujet avec Jean-Baptiste Lecaillon est consultable dans le magazine Vins & Vignobles du mois de décembre 2012 (http://www.magazinevinsetvignobles.com)

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici