Le 18 octobre 2012, le premier chapitre canadien a été enregistré à Montréal

* Contrairement aux autres confréries bachiques champenoises qui ne font que la promotion d’un cru ou d’un cépage, la grande particularité de l’ORDRE DES COTEAUX DE CHAMPAGNE est de célébrer les vins de champagne dans leur totalité et dans leur diversité.

Le rôle de l’ORDRE DES COTEAUX DE CHAMPAGNE consiste à mettre en valeur les vins de Champagne, leurs spécificités, leur diversité, leurs modes de consommation et tout ce qui concourt à leur notoriété et à leur image de symbole le plus prestigieux de succès et de célébration. Pour cela il organise des Chapitres, des dégustations et des activités découverte à l’intention d’un réseau d’inconditionnels (professionnels de la restauration et de la sommellerie, grands amateurs, personnalités du spectacle, de la politique et du monde des médias). 

A travers ces différentes actions l’ORDRE DES COTEAUX DE CHAMPAGNE relaie la politique globale de communication du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne.

Historique 

Historiquement, on trouve les traces de l’Ordre, au début de la seconde moitié du XVIIème siècle. Nicolas Boileau, dans sa troisième satire brocarde un peu cette association, en mettant en cause les " Marquis Friands " qui sans doute en furent les inspirateurs. 

L’Ordre était alors composé de jeunes nobles de la cour de Louis XIV, regroupés en une aimable, élégante et gastronomique confrérie, dans les rangs de laquelle figurent les noms de St Evremont, Mortemart, Ollonne et Brousse, tous fameux gourmets et grands connaisseurs en vins. Ils appréciaient de façon particulière les vins originaires des trois célèbres côteaux champenois, Ay, Avenay et Hautvillers, ce qui leur valut. d’être dénommés "Les Trois Côteaux" puis "Ordre des Coteaux". C’est à cette époque qu’advint l’aboutissement des recherches sur les principes essentiels de la champagnisation.

A partir de 1956 sous l’impulsion du Commandeur Roger Gaucher et de François Taittinger qui retrouva les racines historiques de l’Ordre, lui donna son nom actuel et qui fut un des premiers négociants, avec Bernard de Nonancourt et Jacques Mercier, à ouvrir sa maison aux chapitres de l’Ordre, celui-ci devint un véritable instrument de valorisation de toute la profession champenoise.

 En 1992 à la disparition du Commandeur Georges Prade, successeur de Roger Gaucher, la profession souhaita voir l’Ordre des Coteaux de Champagne jouer un rôle conséquent au sein du nouveau programme de communication du Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne et désira contribuer de manière plus importante à son développement. L’Ordre des Coteaux de Champagne regroupe aujourd’hui près de quatre mille membres dans le monde entier. Il est aujourd’hui présidé par le Commandeur Michel Drappier et dirigé par un Conseil Chapitral composé de Dignitaires. Le Commandeur ainsi que la majorité des Dignitaires appartiennent à la profession champenoise. Dans certains pays, l’Ordre est représenté par des Ambassadeurs et des Consuls.

* Informations puisées sur le site de l’Ordre des Coteaux de Champagne

Le chapitre Canadien

Créé en octobre 2012 à Montréal, le chapitre canadien compte une vingtaine de Chevaliers et de Dame Chevaliers, issus du milieu de la sommellerie, de la restauration et du journalisme à caractère vinique. Ce sont les maisons Deutz, Roederer, Gosset, Duval-Leroy, Paul Goerg, Drappier, Salon et Delamotte qui les ont intronisés. Pour mieux connaître l’actualité de ce chapitre, veuillez cliquer sur le lien de l’Orde des Coteaux de Champagne.

Sur la photo d’illustration, les intronisés "Deutz" autour du Prédident Fabrice Rosset, de gauche à droite: Ludovic Delonca (Groupe Européa), Fabien Poirier (restaurant Chez Fabien, Guénaël Revel (auteur du Guide des champagnes et des autres bulles), Esther De La Durantaie (Agent de la maison Deutz au Québec), Jacques Orhon (auteur et sommelier) et Denis Marsan (représentant de la Société des Alcool du Québec)
 

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici