Le premier nez est à la fois intense et curieux, car plutôt tertiaire, il rappelle le moût de café frais. Puis, à l’aération, on perçoit des notes davantage primaires de citron et de brise marine. L’attaque est vive et intense, orientée vers les agrumes, l’effervescence est aussi fine qu’abondante, elle transporte des notes beurrées, voire briochées si on prend le temps de laisser son verre reposer quelques minutes. C’est un excellent champagne minéral, savoureux et profond qui gagne à être attendu deux à trois années après son achat afin qu’il s’accomplisse.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici