On est en 1898 et c’est en voulant enfumer un renard qui chassait les poules du monastère de Tanaïl, que Jean Gharios et ses camarades orphelins découvrent des galeries creusées dans le roc qui bordent le vignoble de Ksara. Créé par les pères Jésuites qui administraient aussi un orphelinat, le domaine Ksara va entrer dans la légende. On supputait l’existence de ces galeries pré-chrétiennes à travers des fables locales, mais elles n’avaient jamais dévoilé leur entrée depuis l’implantation des premières parcelles de vignes en 1857. Aujourd’hui, les Caves de Ksara possèdent 300 hectares répartis autour de la capitale de la vallée de la Bekaa, Zahlé. Elles récoltent 2000 tonnes de raisin et offrent 2 millions de bouteilles par an pour une gamme de 16 produits. Les caves troglodytes sont ouvertes sur rendez-vous, elles offrent le spectacle unique des racines de ceps perforant des galeries millénaires de calcaire naturel.

Commentaire du Château Ksara 2015 – Liban :

De retour au Québec avec le millésime 2015, ce château Ksara a encore une austérité de jeunesse au nez (poivrons rouges) qui le prédispose à une certaine garde en cave. Cette endurance potentielle se confirme en bouche grâce à la fine acidité qui entoure des tanins à la fois grenus et tapissant. 
Moins concentré dans les arômes que le précédent millésime, le boisé d’élevage se montre également mieux intégré, l’ensemble rappelle certains Bordeaux qu’il pourrait facilement déclasser dans une dégustation à l’aveugle de même catégorie de prix. 
Avec un soupçon de tabac brun qui précède une finale de dégustation au fruité rouge et noir, ce Ksara 2015 va dès aujourd’hui conquérir les amoureux de cabernet/merlot et de viandes rouges grillées ! 
Un voyage au Liban pour 24 $, ça s’appelle une aubaine !

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici