Autour de la ville de Montrichard et à l’est de Tours, sur un sol de calcaire et d’argile à silex, l’appellation Touraine Chenonceaux existe depuis 2011. Elle ne compte qu’une cinquantaine de producteurs qui se partagent une centaine d’hectares de vignes. Les vins rouges sont issus du cabernet franc et les vins blancs sont issus de sauvignon. Thierry Delaunay élabore l’un de ces derniers, le seul actuellement disponible en SAQ !



Commentaire de La Voûte 2017 – Touraine Chenonceaux – Vignoble Joël Delaunay :


C’est un sauvignon exotique, un sauvignon qui frôle les arômes du viognier tellement il s’exprime autour de notes de poire chaude, de pêche et de miel.
Même la matière en bouche rappelle celle des blancs du sud de la France. On est pourtant bien dans la Loire, ici fraîche et gourmande.
Ce vin blanc qui n’a pas vu d’élevage sous bois, garde la vivacité herbacée du sauvignon tout en proposant une chair grasse, sans doute due à un élevage sur lie ou à du bâtonnage en cuve.
Dans tous les cas, son caractère est bavard et charmeur, et suffisamment solide pour passer à table avec un met assez gras. 
Le saumon est évident, toutefois, comme le homard arrive bientôt, il sera impeccablement accordé.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici