Un 2015 particulièrement fruité et j’aurais presque écrit excessivement glycériné si je n’étais pas allé vérifié le taux de sucre. Moins de 2 grammes ! Preuve donc de la grande maîtrise oenologique de la célèbre maison Beaunoise qui est allée tirer, de façon naturelle, le meilleur du millésime. Cerises et épices se distinguent au nez et en bouche au sein d’une chair veloutée qui, même rafraîchie, ne devient pas dure, mais garde une agréable longueur suave. Un excellent Brouilly qu’on peut prendre en apéritif avec quelques cochonnailles. Si vous préférez la table, essayez du loup de mer grillé avec une ratatouille.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici