Gamay et Beaujolais Nouveau envahissent moins le Québec qu’autrefois lorsque novembre arrive… La fête est moins populaire qu’il y a 20 ans, on n’attend plus le troisième jeudi, on l’accueille parce qu’il est précédé de publicités qui nous rappellent à son bon souvenir. Mais les vins déçoivent… Cette année encore, malgré un millésime nous a t-on dit heureux, peu de flacons – disponibles en SAQ – sont sortis du lot. La plupart ont offert des vins uniformes tant par les saveurs que par la structure fragile. L’un d’eux se distingue à travers l’appellation la plus basique de France…



Commentaire du Vin de France 2016 – Laurence et Rémi Dufaitre


Vos tourtières sont prêtes ?

Parce que ce vin rouge va parfaitement les accompagner, avec ou sans ketchup ajouté !!

Le nez rappelle les griottes, quelques épices se laissent deviner à l’aération, elle tirent vers le poivre une fois le vin en bouche, au sein d’une texture souple et soyeuse.
Juteux comme diraient certains critiques, il n’en garde pas moins une fraîche vinosité qui plaira aux amateurs de rouges peux corsés, peu puissants.
Pour 20 $, le plaisir est garanti dans la simplicité et la fiabilité.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici