Il est depuis peu de temps sur notre marché, il présente l’un des cépages initiaux de la création de l’appellation, le viura (macabéo) et comme avec la plupart des cavas, je m’attendais à des notes d’hydrocarbure qui occulteraient le fruité blanc du vin et son élevage, au moment de sa dégustation. Je me trompais.





Commentaire du cava Muga – Conde de Haro 2011 – Brut – Espagne 

Les saveurs pâtissières sont bien présentes et charment au nez comme en bouche, les notes d’agrumes tournent autour d’un volume aérien, la finale titille avec la juste note minérale qu’il faut; l’effervescence abonde, crémeuse et longue… 
On tombe sous le charme sans se ruiner, c’est donc encore meilleur!

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici