Le millésime 2009 est encore frais, les accents beurrés révèlent le long élevage sur lattes. Cet effervescent est prêt à boire, il arrive à point dans la belle province.

Quelques notes de pommes chaudes sont décelées au premier nez pour être rapidement occultées par une touche beurrée à l’aération. L’attaque en bouche est riche, un caractère d’hydromel s’installe au niveau aromatique, il complète une texture suave, habillée par de fines bulles, bien construites. Laissé quelques minutes sur la table, ce vin a confirmé une effervescence soignée puisque persistante et des parfums axés sur le miel qui s’harmoniseront facilement avec un feuilleté de ris de veau, un fromage plus gras que crayeux ou un dessert de style baklava. Dans tous les cas, un flacon d’Océanie plus chaleureux que tranchant.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici