Fondé en 1999 par Gerry McConnel et Dara Gordon, ce domaine situé dans la vallée de Gaspéreau, en Nouvelle-Écosse, a la particularité d’élaborer presque exclusivement des vins effervescents en méthode traditionelle.

60 acres de pinot noir, de pinot meunier, de
chardonnay et de quelques cépages hybrides certifiés biologiques depuis 2008
permettent la sortie annuelle d’environ 20 000 bouteilles de vins effervescents et 150 000 bouteilles d’un joli perlant couleur chair. 
Les premières
cuvées, jamais commercialisées, ont été élaborées dès 2002, à titre
expérimental, avec le soutien de feu Raphaël Brisbois (Piper-Heidsieck / Sonoma / aujourd’hui disparu). Jean-Benoît Deslauriers, oenologue québécois de ce domaine depuis une décennie, est tombé amoureux de cette région de l’Est canadien pour en devenir un digne ambassadeur.
Ayant eu la chance de déguster chaque millésime depuis la création de ce vignoble, les millésimes 2008 et 2009, sont à mon avis, les plus aboutis. 

Commentaire de la cuvée Brut
2009 (Dégorgé en 2014) :


Élaboré avec du chardonnay, du seyval et de l’acadie, cet effervescent présente un nez discret de poire et de pomme qu’on
retrouve en bouche dans un volume riche, pourtant conduit par des bulles aériennes, voire éparses, au calibre moyen. Une belle enveloppe citrique aux notes d’agrumes réveille les papilles, on déguste un vin à la fois frais et gras, d’une belle densité, toutefois plus fruité
que minéral dans son ensemble. 
Une réussite qui permet à ce vin de se positionner parmi les meilleurs effervescents canadiens.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici