L’Afrique du Sud devient un acteur majeur dans l’industrie des bulles depuis qu’elle a déposé sa méthode, la Cap Classique, pour signifier l’élaboration en méthode traditionnelle. La qualité est présente sur de nombreux domaines comme celui-ci qui est presque quadri-centenaire.

Hans Astrom, régisseur du domaine, était en visite récemment au Québec pour présenter la gamme de Klein Constantia, célèbre nom viticole sud-africain établi depuis 1685 ! 
Bien sûr, les vins tranquilles furent très appréciés, toutefois, je ne commente ici que les bulles, forcément… 
Le domaine a disparu pendant un siècle à cause du philloxéra pour renaître en 1979: les premiers millésimes modernes sont sortis en 1986. 

Commentaire de la cuvée Brut 2011 – Blanc de Blancs – Méthode Cap Classique – 30 $

Nez expressif de citron confit, de pain toasté avec une légère note oxydative à l’aération sans doute due à l’élevage sous bois du vin de base. L’attaque est fraîche, citrique, toutefois ce sont les arômes blonds et chauds de baguette qui dominent au sein d’une effervescence particulièrement compacte: les bulles sont tissées menues et s’étendent dans une longue finale particulièrement étonnante. Quelques amers se laissent capter en finale, la puissance est contenue (l’alcool occulte souvent les vins sud-africains), l’équilibre est atteint, le vin tourne en bouche, s’accroche sans agresser, laisse quelques notes de beurre frais en souvenir; on a vraiment beaucoup de plaisir à déguster ce Cap Classique qui rappelle d’excellents B de B de Franciacorta. C’est une très agréable surprise.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici