Perle de Wallonie 2010, la cuvée qu’on déguste avec le Waterzooï

Philippe Grafé a créé son domaine d’une dizaine d’hectares (40 000 pieds de vignes) il y a dix ans en développant – à l’instar des vignerons du Québec -, dans une collaboration avec des instituts vitivinicoles allemands, une sélection de cépages inter-spécifiques adaptés au climat nord-européen. 
Ainsi sont nés le bronner, le johanniter, le solaris et l’hélios qu’il assemble dans sa gamme de vins tranquilles et effervescents.

Commentaire de la cuvée Perle de Wallonie 2010:

Johanniter, hélios et bronner constituent cette cuvée au nez d’abord floral (tisane de tilleul), puis nettement orienté sur les agrumes jaunes à l’aération. Ces derniers dominent en bouche par un caractère citrique qu’une durée d’élevage encore plus longue sur lattes aurait pu arrondir davantage. Sèche, un peu austère, son effervescence est toutefois crémeuse, les bulles de calibre moyen restent nouées, terminant leur course sur une minéralité saline qu’on associera, par exemple, avec des huîtres ou un Waterzooï si on laisse le vin s’aérer quelques minutes dans le verre.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici