Sur le terroir du Prosecco sans en être un, ce mousseux flirte avec les meilleurs d’entre eux.

Ce n’est pas un Prosecco même s’il a été élaboré en Vénétie sur l’appellation éponyme par un groupe spécialisé dans l’effervescence italienne. La bouteille et l’habillage sont attirants, sobres et modernes, ils prêtent donc à la méfiance de la presse spécialisée qui déguste toujours avec le phylactère en tête "l’habit ne fait pas le moine". Étant de cette presse et même si je déguste beaucoup de bulles "à l’aveugle" (sauf ici), je reconnais que j’ai entamé la dégustation de ce mousseux avec un a-priori quelque peu méprisant.

L’agréable surprise n’en fut que plus grande! Car en effet, au premier nez et dès l’attaque en bouche, j’ai été tout de suite séduit par les arômes très fruités et très frais dans l’ensemble. Un peu comme sa couleur, tout apparaît rose intense dans les saveurs de pamplemousse, de fleur et de bonbon acidulé. Les bulles sont nouées, abondantes, soutenues par une texture qui n’est pas lourde malgré un dosage sans doute appuyé, ce qui prouve donc la maîtrise dans l’élaboration de l’effervescence.

C’est un mousseux très agréable, le parfait apéritif qui ne coupera pas l’appétit du repas qui suit, et en plus… il est au niveau des prétentions esthétiques de son flacon!

Forza Italia!

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici