Le crémant pâtissier de Langlois-Château

Le « quatre-quarts » effervescent de la Loire qui s’offre au nez et en bouche avec des notes de gâteau beurré aux zestes de pamplemousses. Les bulles sont fines, paquetées, elles développent toutefois une mousse plus légère que riche. 

Les flaveurs rappellent aussi le pain au lait et la tarte aux poires après quelques minutes dans le verre; tout est tendre et pourtant, la fine acidité finale, un peu mordante, prédispose ce vin à une garde de deux, trois ans pour être consommée d’ici 2017. 
C’est une excellente bouteille qui honore l’appellation.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici