Le sabrage n’a rien à voir avec la surpression de gaz dans le vin.

Il est véhiculé que c’est la surpression de gaz dans le vin qui fait sauter le goulot qui emprisonne le bouchon de liège lors d’un sabrage.

La vidéo tournée d’une seule prise, présentée ci-dessous, prouve le contraire. 

C’est uniquement la fragilité du filet qui est sous la lèvre du goulot, aidée par la pression du liège sur la paroi interne de ce goulot qui permet la décapitation d’une bouteille.

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici