Particulièrement méconnue du grand public – des professionnels aussi – l’Arménie est aujourd’hui, avec la Géorgie, le plus ancien pays viticole… jusqu’à ce que les archéologues trouvent de nouvelles sources sous d’autres cieux (la Chine est sur les rangs, dit-on). Les pépins de raisins fossilisés retrouvés en 2007 dans des jarres du 3ème millénaire avant JC en témoignent. Ces réceptacles votifs sont situés dans la région de Vayots Dzor, à la frontière azerbaijienne, près du village de Kachik où le domaine Keush élabore des vins effervescents. Avec quelques domaines situés dans la région de Salta en Argentine, Keush est parmi les plus élevés de la planète à employer la méthode traditionnelle (1900 mètres d’altitude). Voskehat, khatoun kharji et areni sont les principaux cépages, conduits manuellement.

Commentaire de la cuvée Origins Brut (40 % voskehat / 60 % khatoun kharji) :

Le nez est très discret, même après plusieurs minutes dans le verre. Il rappelle la pomme Granny Smith. L’arôme est confirmé dès l’attaque en bouche avec quelques nuances florales.
Frais, net, de structure étirée, on déguste un vin au caractère plus apéritif que consistant. 
L’effervescence est bien construite, les bulles sont fines quoique fugaces; le dosage est impeccable, il supporte le fruité blanc des cépages employés.
C’est un mousseux qui, peut-être, gagnerait en chair et en complexité aromatique si le temps alloué sur lattes était plus long…
Dans tous cas, une cuvée à découvrir pour tout amateur de bulles. 
Avec ou sans huîtres!

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici