Qu’elles soient de Champagne, de Catalogne, de Bourgogne, de Lombardie, de Vénétie ou d’ailleurs, les bulles réveillent en nous la bonne humeur et dieu sait qu’en ce moment, nous avons tous besoin de réjouissance…

Nos succursales de la SAQ se regarnissent timidement après la grève de l’approvisionnement, voici une sélection de bouteilles de 13 $ à 90 $ – normalement disponibles – avec des idées de mets pour mieux les apprécier !

LES CHAMPAGNES :

Champagne Bollinger – Spécial Cuvée Brut – 85,75 $

(1,75 $ de moins qu’en 2020 en SAQ)


La vinosité de la maison est bien là au premier nez, elle est subtilement voilée par des arômes de fleurs fanées, de toasts blonds et la texture en bouche est peut-être plus tapissante et tendue qu’autrefois…
L’effervescence est fine, soutenue par la puissance vinique qui transporte des arômes de compotes de fruits (poires et pêches blanches), de pâtisseries beurrées et de pralines.
C’est un excellent champagne pour les amateurs de vins « corsés » et finement parfumés, qui s’harmonisera confortablement avec un tartare de thon rouge épicé, par exemple. Un grand vin blanc de table, tout simplement.

Champagne Laurent-Perrier – Ultra Brut – Brut Nature – 82 $

La maison Laurent-Perrier a lancé cette cuvée il y a 40 ans. Elle offre une constance de pureté remarquable. Océane au nez, aérienne et fraîche en bouche, elle présente tout de même de la chair de fruits blancs (poires, pêches) dans une effervescence parfaitement harmonieuse, à la fois crémeuse et tapissante.

Une cuvée droite, crayeuse et apéritive, donc idéale avec des huîtres ou des bourgots marinés (buccins).

Champagne Louis Roederer – Collection 242 Brut – 77,75 $

(Anciennement Brut Premier)

Briochée, un tantinet vineuse, les cuvées Collection succèdent au Brut Premier grâce à une réserve perpétuelle de vin créée en 2012. Et il me semble qu’elles se feront beaucoup plus charmeuses et moins rigides comme cette cuvée 242, disponible au Québec, où s’entremêlent les flaveurs de fruits secs, de crêpes vanillées et de thé.

Tension discrète à l’attaque, onctuosité séduisante en bouche, l’opulence et la distinction s’emparent des papilles, on craque ! Redécouvrez Louis Roederer à travers ce champagne qui peut facilement soutenir le foie gras poêlé d’une entrée recherchée.

Champagne Gosset – Grande Réserve – Brut – 73 $ 

Le nez aussi intense que délicat de cette cuvée rappelle la pêche blanche et la chair de noix de coco râpée, puis la mie de pain, les pommes brunes et la pâte d’amandes à l’aération. Corsé et fin en bouche, c’est là un vin de repas parfumé qui révèle des flaveurs un peu mielleuses tendant parfois vers la praline.
La tension finale lui confère de l’élégance, et il termine sa course de façon imposante, sans rien déséquilibrer.
Un grand vin effervescent de repas du dimanche qui, en plus, est vendu 2 $ de moins en SAQ que l’année dernière !

Champagne Bruno Paillard – Première Cuvée – Extra-Brut – 68,50 $

Immédiatement porté sur les agrumes au nez (pamplemousse, mandarine), on perçoit à l’aération de subtiles notes de fruits jaunes, puis de pain grillé. C’est pourtant un vin plus axé sur les fruits et la fraîcheur que sur les pâtisseries et les notes d’évolution en bouche, transportées élégamment par une effervescence fine et crémeuse. Un champagne d’un équilibre toujours constant qui garantit le sourire à l’apéritif.

Champagne Pol Roger – Brut Réserve – 65,50 $

Classique dans sa facture, cette cuvée s’illustre par l’équilibre de chaque niveau de dégustation. Nette sans être mordante à l’attaque, ronde sans être lourde en bouche grâce à une mousse compacte et légère, biscuitée sans être beurrée, sobrement parfumée (fleurs, poires, légère pointe graphite), finale brève…

Elle a tout pour ouvrir l’appétit et présente déjà la signature de la maison dans son enveloppe mi-corsée et imprégnante.

Champagne Drappier – Clarevalis – Extra-Brut – 61,50 $


La nouvelle génération est bien en place dans la famille Drappier. Une nouvelle cuvée la souligne, elle porte le nom latin de l’abbaye cistercienne de Clairvaux, voisine de la maison de champagne dont les caves ont d’ailleurs été construites par ses moines au 12ème siècle !
L’étiquette de la bouteille reprend une enluminure de la Grande Bible de Clairvaux et le vin me direz-vous ?
Et bien, il est à la fois tendu dans les arômes et presque grenu dans la chair : anis, muguet et fraise pour les premiers, vinosité blonde qui accroche les papilles pour la seconde. Et toujours cette finale saline sans doute issue de l’océan qui couvrait la zone il y a des millions d’années !
À découvrir au service du fromage, avec par exemple, un Saint-Félicien étalé sur un croûton de pain de campagne grillé. Bon appétit.

Champagne Piper-Heidsieck – Brut – 59,75 $

Franc, axé sur les agrumes (pamplemousses), l’herbe fraîchement coupée et une très légère pointe de vanille sur le plan olfactif, c’est là un vin droit, plein, mature, expressif dans ses notes grillées sans rancio et toujours prêt à développer, après une vingtaine de minutes dans le verre, des accents anisés charmeurs qui lui redonnent de la fraîcheur.

Le coffret Accord de la chocolatière Joane Lheureux lui rend hommage, renseignez-vous en cliquant ici.

Champagne Forget-Brimont – Rosé Brut Premier Cru – 56 $

Expressif, axé sur les petits fruits rouges rehaussés d’une touche fumée, ce champagne est à la fois tendre et pointu. Les bulles se révèlent de calibre moyen, quoique persistantes, et elles permettent un volume juste assez crémeux pour apporter une longueur qui sou- tient les arômes initialement perçus. Efficace et abordable.

Champagne Devaux – Coeur des Bar – Blanc de Noirs – Brut – 53,50 $

100 % pinot noir pour cette cuvée du sud de la Champagne, suffisamment solide et parfumée pour passer à table avec une volaille. Les amateurs apprécieront la fine acidité de baies rouges qui titillent les papilles, conjuguée à une puissante vinosité qui placent ce Coeur des Bar parmi les incontournables champagnes de l’Aube, autrefois éconduite par les maisons marnaises, aujourd’hui indispensable pour certaines… À ce tarif, offrez-vous 3 à 4 bouteilles, vous ne le regretterez pas.

Champagne Canard-Duchêne – Léonie – Brut – 53 $

Une cuvée discrètement axée sur les arômes de fenouil, d’ananas, de sucre roux et enfin d’épices douces, avant de s’exprimer à travers une effervescence abondante de bulles fines, aériennes et fuyantes.

Délicate et parfumée, cette cuvée présente une heureuse pointe d’amertume (peau de pomme brune) en milieu de bouche qui lui donne du caractère, suivie d’une finale courte où le dosage sensible se révèle par des notes de pâte d’amandes. Un champagne abordable et surtout mieux structuré qu’autrefois.

Champagne Bourdaire-Gallois – Brut – 48,75 $

Un pinot meunier beaucoup plus expressif en bouche qu’au nez comme toujours, quelle que soit la base annuelle, quoiqu’ici sur la 2017 (me semble t-il), l’expression de cannelle saupoudrée sur une tarte aux pommes, se montre assez nette.
Ce champagne s’affiche en Brut, mais c’est en fait un Nature (moins de 2 gr de sucre), donc tension palpable avec un côté sable chaud en finale (ce meunier a justement les pieds dans le sable.)
La  texture est veloutée, les bulles sont nouées, l’ensemble se montre davantage sur des accents fruités que toastés, tout est frais, croquant, et surtout salivant, c’est bien là l’essentiel.
Un beau champagne construit pour une table de tapas, de cicchetti ou de petiscos, selon le pays que vous préférez !

LES AUTRES BULLES

EN ESPAGNE :

Segura Viudas – Brut Reserva – 14,75 $

Cette cuvée semble s’être améliorée depuis quelques années, les différents échantillons testés étant plus similaires. Ils présentent des arômes d’agrumes et une texture veloutée récurrents. L’effervescence est soignée, les bulles ont un calibre moyen, elles complètent un volume aérien.

Quelques notes herbacées se laissent saisir, elles sont rapidement gommées par un fruité blanc (levures, poires et pommes) qu’on aura plaisir à découvrir à l’apéritif. Et pour moins de 15 $ la bouteille, il est difficile de trouver mieux actuellement…

Raventos I Blanc – De Nit 2018 Rosé  – Conca del Riu Anoia – Bio – 26,55 $

Parmi les classiques au Québec, ce mousseux catalan est un must à déguster si vous êtes amateur de bulles. Délicat dans le comportement de son effervescence, plus axé sur les agrumes roses et la framboise côté arômes que vers ceux d’évolution briochée, il est idéal avec des sushis à base de thon épicé.

Raventos I Blanc est parmi les meilleures maisons élaboratrices de bulles dans le monde et nous avons la chance au Québec de disposer régulièrement de ses cuvées, profitez-en pour en mettre régulièrement de côté en cave !

Cava Parès Balta –  Blanca Cusine 2012 – Bio – Brut – 36,25 $ :


Qui ne connaît pas le cava d’entrée de gamme de Parès Balta Brut à 16 $ sur notre marché ? Voici le grand frère, plus solide, plus affirmé, plus cher aussi, mais il vaut tellement le coup ! (et le coût !)
Aussi tendu, davantage dense, donc plus long en bouche et plus orienté vers des accents pâtissiers que ceux de pommes, avec une touche de miel et une petite pointe anisée en finale de dégustation qui nous indiquent son beau potentiel de garde (avis à ceux qui ont un cellier / 2025).
La bûche de Noël au chocolat blanc ou avec meringue a trouvé ses bulles !

AU PORTUGAL :

Fita Azul – Attitude – Brut Reserva – Borges – 12,95 $

Le tarif aurait pu classer ces bulles parmi les plus négligeables lorsqu’elles sont entrées sur notre marché il y a 4 ans. Or, le succès de cette marque démontre que de nombreux consommateurs y sont revenus après l’avoir goûtée une première fois. Et ils ont raison, car en effet, ce mousseux est particulièrement bien élaboré pour 13 piastres !

On perçoit des arômes biscuités, assez subtils, se laissant saisir en finale de dégustation, après les inévitables notes d’agrumes jaunes qui habillent une texture ronde, créée par des bulles menues et perdurantes. Un mousseux léger dans « l’attitude » que des chips accompagneront parfaitement à l’apéritif.

EN FRANCE :

Crémant de Limoux – Antech – Brut Expression 2018 – 19,70 $


Dégusté à l’aveugle, je me suis dit, ça peut valoir 30 $… Que dire d’autre ?

La vivacité des pommes, côté aromatique, est présente. Les bulles sont des perles qui créent la sensation crémeuse attendue en bouche. Il y a aussi un soupçon de parfums de baklavas… L’équilibre entre l’attaque qui claque et la finale qui titille les papilles est parfaite. Ça bouge à Limoux.
Apportez les gougères, tout simplement, et savourez !

Crémant de Bourgogne – Louis Bouillot – Perle d’Aurore Rosé Brut – 23 $

Oui ce Crémant de Bourgogne de L. Bouillot est un classique qui aurait pu lasser nos papilles depuis que la SAQ offre un palette diversifiée de ce qui se fait en matière de bulles dans le monde, et pourtant, ce Perle d’Aurore Rosé continue de séduire et se place facilement dans le Top 10 des meilleurs mousseux rosés sur notre marché.

Les petits fruits rouges sont nets et rafraichissants, un soupçon de notes pâtissières se laisse saisir en finale de dégustation, juste après avoir apprécier une texture crémeuse en bouche.

De la tenue et du charme, donc du plaisir garanti avec les canapés de votre choix avant de passer à table !

EN ITALIE :

Prosecco DOC – Il Fresco – Villa Sandi – 15,95 $

Ce n’est pas le Prosecco DOC le plus brut du marché, donc le plus sec en bouche, toutefois, il correspond parfaitement dans son comportement et ses arômes à l’appellation viticole vénitienne devenue « phénoménalement » populaire en 20 ans : fruité de salade de fruits blancs et richesse dans la texture.

On aime ou on n’aime pas le prosecco, cependant quoiqu’on en pense, Villa Sandi pour ce prix, devrait contenter pas mal de chaumières…

Franciacorta – Bellavista – Alma Gran Cuvée Brut – 40 $


Si vous ne connaissez pas encore le Franciacorta, cette cuvée de la maison Bellavista est une excellente occasion de vous initier à cette appellation Lombarde qui, selon moi, offre parmi les meilleures bulles issues de seconde fermentation dans le monde, hors Champagne.
Agrumes et pâtisseries légèrement beurrées parcourent la bouche côté parfums, quelques amers nécessaires accompagnent l’effervescence et apportent un peu de matière, on déguste un excellent mousseux dans cette catégorie tarifaire.
On passe à table ? Ce sera boudin blanc grillé, frites et salade verte pour moi ! Et vous ?

Franciacorta – Ca’del Bosco  – Prestige – 43ème édition Extra-Brut – 45 $

Les anglais disent « clean » et il est vrai que cela sonne mieux que « propre » pour ce vin où la pureté et la tension vibrent comme deux verres qu’on cogne : Cling !

Ici, le charme agit en bouche grâce à la subtilité des arômes de fruits blancs et de sablés, et à la crémeuse texture qui signe un savant élevage sur lattes.

Classique parmi les classiques de l’appellation : ne pas connaître ce vin pour un amateur de bulles est une faute !

CHEZ NOUS  :

Vignoble de L’Orpailleur – Brut – Vin du Québec IGP – 30,50 $

Longtemps disponible uniquement au vignoble, le mousseux de l’Orpailleur est enfin en SAQ, comme si ses élaborateurs avaient attendu une forme de maturité d’exécution pour le proposer à une large accessibilité…

Pommes et agrumes se partagent les arômes perçus et si vous laissez le vin respirer un bon quart d’heure dans votre verre, ceux de palets bretons franchiront la porte de vos papilles, illustrant un élevage sur lattes qu’on a augmenté de quelques semaines, depuis la création de cette cuvée.

C’est un peu notre « Moët » de chez nous, celui qu’on peut offrir aux visiteurs étrangers sans douter du plaisir qui les gagnera.

5 Comments

  1. Josée 30 décembre 2021 at 9h46 - Reply

    J’aime beaucoup le Vincent Couche et j’aimerais connaître ton avis.

  2. Real Wolfe 29 décembre 2021 at 7h48 - Reply

    Très belle sélection

  3. VAUTHIER 29 décembre 2021 at 6h20 - Reply

    Guanaël, une belle sélection très ouverte. On aurait pu rajouter un bin belge effervescent, comme Le Ruffus ou Chant d’Eole,. Impatient de découvrir le Vignoble de l’Orpailleur brut ! Eric Beaubbles, champagnothèque de bruxelles. Avec mon bon souvenir de ta visite mémorable.

  4. Javier Posadas 29 décembre 2021 at 2h37 - Reply

    El mejor de los no champagne Fita Azul de Portugal

Leave A Comment Annuler la réponse

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici