La Champagne négociante aura tardivement pris le train du bio en marche, d’autres régions de l’hexagone s’étant montrées plus promptes à l’inexorable évolution… Certes, le climat local n’y est pas naturellement prédisposé, toutefois, comme disent les cousins transalpins : « Chi va piano, va sano ».

Et les maisons marnaises semblent en avoir fait leur adage depuis une dizaine d’années, certaines en recherchant des vignerons fournisseurs déjà certifiés ou en incitant leurs traditionnels fournisseurs à suivre le mouvement, d’autres en convertissant progressivement quelques hectares de leurs acquis viticoles.

C’est le cas de la maison Lanson qui, avec ses vignes des villages de Verneuil et Vandières, joue à présent dans la cour du Bio certifié, niche qu’auront plaisir à découvrir les mordus de la catégorie.

Champagne Lanson – Bio-Organic Brut – Green Label – 91 $ en SAQ / AB et Demeter certifiés / Représenté au Canada par l’agence Mark Anthony

Expressif au nez et je dirais… « très champenois », c’est-à-dire délicatement beurré, toasté blond, voire un peu malté, signant un élevage calculé sur lattes, ce champagne est commercialisé au bon moment, à pleine maturité, permettant à la fois le plaisir gustatif d’un fruité jaune et celui de la minéralité locale attendue (base 2015).

Les pinots abondent, se font presque exotiques, ils laissent toutefois le chardonnay s’exprimer en finale de dégustation, grâce à des accents salins qui donnent envie de reprendre un verre.

Côté culinaire, ce champagne a suffisamment de caractère pour passer à table, en entrée, avec des fruits de mer en feuilleté ou un poisson en papillote, agrémenté d’épices soutenues.

Leave A Comment

Suivez-moi sur Facebook

C’est ici